L'Hypnotisme à la portée de tous

Date de sortie : 1992

Editeur : Gallimard

porté au cinéma par Irène Jouannet sous le titre Dormez je le veux

Extraits de Presse

Marie Nimier est une romanci√®re intr√©pide et pleine d'imagination. Sa grande qualit√© est de se renouveler de livre en livre, d'aborder des sujets toujours diff√©rents, de savoir se d√©placer avec une totale aisance dans un univers parfaitement d√©boussol√©, inqui√©tant, satur√© d'une perversit√© enfantine, cruelle, protestant √† peine de son innocence, un monde qui semble √™tre la doublure folle du n√ītre, l'apparemment raisonnable.Michel Braudeau in Le Monde
Le monde selon Marie Nimier ne serait rien sans le langage. Au commencement √©tait le Livre, fut-il un trait√© d'hypnotisme, lequel bouleverse la vie de l'h√©ro√Įne, gouverne ses amours, la fait devenir ce qu'elle doit √™tre.Vincent Landel in Le Magazine litt√©raire
Cette "éducation sentimentale" - car c'en est une - est d'une saveur cocasse, d'un style plein de trouvailles, d'audaces inattendues, de provocations. Marie Nimier a le secret des sujets singuliers et l'art de les traiter singulièrement. François Nourissier in Le Figaro magazine
Le rire, propre de l'homme, n'est pas toujours celui des √©crivains, surtout de ceux qui se croient dr√īles : heureusement il y a Marie Nimier. Mich√®le Bernstein in Lib√©ration
H√©las, trop souvent le sourire vire √† la grimace. Les qualit√©s r√©elles que l'on se pla√ģt √† reconna√ģtre √† Marie Nimier se trouvent une fois encore alt√©r√©es par un parti pris d√©lib√©r√© de m√©chancet√© mesquine et de laideur sournoise. C'√©tait le cas d√©j√† dans son pr√©c√®dent livre, Anatomie d'un Choeur. Quant √† La Girafe, on en a dit √† l'√©poque tout le mal que l'on pensait. A. M. Pirard in La Cit√© (Belgique)
La politesse de Marie Nimier n'impose jamais de jugements tranch√©s ni de personnages monolithiques, et loin de tout manich√©isme s'interroge de fa√ßon grave ou gaie sur ce qui plonge le monde dans une solitude effr√©n√©e. Le lecteur finira ce roman le coeur heureux et s'en repartira en se disant que d√©cid√©ment Marie Nimier poss√®de en plus de ses qualit√©s d'√©criture ce don rare d'appara√ģtre par son humanisme discret, comme une amie que l'on conna√ģt depuis longtemps, m√™me si on ne l'a jamais crois√©e. Maxime Romain in La Marseillaise
Peu d'écrivains savent parler à ce qu'il reste en nous d'enchantable. Quand on en trouve un, le bonheur n'est pas loin. Voilà pourquoi il ne faut pas rater ce roman de Marie Nimier. Laissant avec élégance dans son filigrane la parabole qui le sous-tend, elle a su en faire un livre tout à la fois tendre et caustique, embobelinant. Pierre Canavaggio in Lu
Ce livre est pimpant, all√®gre, acidul√©, plus audacieux qu'il n'y para√ģt. Il s'insurge, sans en avoir l'air, contre le v√©cu et le v√©risme. L'imaginaire s'y d√©veloppe avec aisance et piquant. Alain Bosquet in Le Quotidien
Les risques d'assoupissement, malgré le sujet, s'avèrent nuls : Marie Nimier possède le rare double don du tact glacé et de la fantaisie torride. Laurent Nicolet in Le Nouveau Quotidien (Suisse)
Qu'a-t-elle deviné cette intrépide Cora de la vie et de la mort, des êtres et des choses, en plongeant au plus profond de ce sommeil hypnotique qui permet toutes les échappées ? Qu'il est difficile d'être grand, de vieillir, qu'il n'est de liberté que dans le désir d'être libre, qu'il n'est d'apaisement que dans les mots. Michèle Gazier in Télérama

Traductions

Etats-Unis
Hypnotism Made Easy
Four Walls Eight Windows, New-York
1996
Traduction : Sophie Hawke


Grande Bretagne
Hypnotism Made Easy
Angela Royal Publishing, Speldhurst
1996
Traduction : Sophie Hawke

Allemagne :
Hypnose f√ľr jedermann
Rowohlt, Hambourg, 1995
Traduction : Andrea Spingler