La fête des mers

Date de sortie : 1986

Editeur : avec Antoine Denize

http://a.denize.free.fr/mezig/page-musique.html


Place Fürstenberg ? Juste derrière Saint Germain des près. On tombe sur elle presque par hasard. Son acoustique parfaite, ses paulownias mauves et ses deux bancs verts sous le réverbère Belle Époque. Dans ce décor pour de vrai, nous avons déjà si souvent joué et chanté.

Alors aujourd'hui on prend le risque : transformer la Place en Port comme si la grande bleue venait battre à la porte du bistrot de marins que nous avons ouvert pour deux heures d'un spectacle éphémère.

” Aux Embruns”, par la fenêtre, vous contemplez la mer en vrai comme en peinture. D'ailleurs l'artiste est là qui vous peint la mer dans tous ses états. La patronne du bistrot donne de la voix, s'active et tient le cap au milieu de clients pas ordinaires: l'inconsolable Johnny Palmer, le beau Jean de la Providence de Dieu, valseurs houleux, marins d'amour et d'opérette et Simone, frileuse, qui se donne … Drames et larmes. Faut s'attendre à des bagarres en trompe l'œil sur accordéons déchainés pour les beaux yeux de Maud, la serveuse. Une procession de veuves de marins… Au détour d'une épave la Sirène se grise du sang de ses victimes.

Une trentaine de recrues non chanteurs, non comédiens, forment le chœur invisible mêlé au public d'où surgissent en lames de fond sonore tous les mugissements de la mer. Pour ne plus distinguer quoi est spectacle et qui est public.

Sur des airs de notre composition et aussi des chansons de Pierre Mac Orlan, Tristan Corbière, Agel, Gainsbourg, Dumont etc …