LES CONFIDENCES

LES CONFIDENCES

Date de sortie : 2019

Editeur : Gallimard

Dans un appartement vide, simplement meublé de deux chaises, d’une table et d’un immense philodendron, Marie recueille, les yeux bandés, des confidences. Les confidents se sont inscrits anonymement. Ils se succèdent sur la chaise libre. Remords, regrets, culpabilité, mais aussi désirs, rêves, fantasmes se dévoilent. C’est parfois la première fois qu’ils osent les partager. Ils se livrent en peu de mots, en quelques minutes, comme un instantané, une photographie intime. Jusqu’à ce qu’un jour, Marie perde pied. La dernière confidence sera la sienne.

Extraits de Presse

Marie Nimier a réuni les confidences d'anonymes. Son texte sensible dit les peurs et les remords ancrés en chacun de nous. (...) Toujours, les gouffres cachés de ces vies ordinaires nous bouleversent. Le livre est un concentré d'émotions.Sylvie Tanette in Les Inrockuptibles, 2019
Un câlin littéraire. Clairement la meilleure chose avec une couverture et des pages à l’intérieur qui me soit arrivée en 2019.Sophie Astrabie in Blog , 2019
Ce livre, écrit avec l'élégance et la légèreté espiègle qui sont la manière de l'auteur, ne doit pas se lire d'un seul jet. Juste par bribes. À petites doses. Sans y chercher plus de gravité qu'il ne veut montrer. Mais en y trouvant le plaisir d'empathies inattendues.Monique Verdussen in Arts libres, supplément de la Libre Belgique, 2019
Il s'en passe des choses dans toutes ces têtes, c'est un monde en soi, secret, mouvant, d'une grande puissance poétique, mais qui demeure en chacun ignoré. Marie soulève un coin du voile et ce qu'on entrevoit est magnifiqueIsabelle Potel in Madame Figaro, 2019
Littérairement réussi, humainement émouvant, intellectuellement stimulant. (...) En nous livrant ce qui fut longtemps caché, (la romancière)nous place devant la nature du plus intime en nous, et finalement en elleAlice Ferney in Le figaro littéraire, 2019
LES CONFIDENCES ? C'est un livre qui s'est emparé de moi... ÇA FAIT UN TOUT PETIT PEU PEUR MAIS C'EST JOUISSIF" Linn Lévy, RTS (Lausanne), émission VERTIGOLinn Lévy in Vertigo, RTS, 2019
Son masque et sa plume... Marie Nimier est une femme de parole. Elle vient d'en faire une singulière expérience. Un livre cocasse, drôle, effrayant.Jérôme Garcin in L'Obs, 2019
Face (aux confidents) la narratrice sensible encaisse, frémit, fatigue aussi. Peu à peu ces histoires lui reviennent comme des souvenirs, font surgir les siens et l'aident à comprendre ce qui l'anime. Pourquoi a-t-elle monté ce dispositif ? Qui attend-elle ainsi, les yeux bandés ? La réponse clôt le livre, apportant un éclairage essentiel à l'oeuvre de Marie NimierGladys Marivat in Lire, 2019
Lʹauteure a su mettre en écriture de petites anecdotes en apparence banales qui révèlent des secrets très profonds, à propos de la famille ou la sexualité, mais aussi des souffrances liées à la violence des relations de classes. Toujours, les gouffres cachés de ces vies ordinaires nous bouleversent. "Qu'est-ce que les gens retiennent et souhaitent partager de leur vie? Cela me passionne. Comme dans un rêve, il y a un travail de condensation, d'éclatement, de déplacement." Marie Nimier sera en résidence d'écriture à Montricher l'été prochain où elle poursuivra sa récolte d'histoires intimes. L'expérience des confidences n'a pas encore livré son dernier secret.Sylvie Tanette in Radio Télévision Suisse, 2019
Les confidences anonymes font écho à sa propre confidence, manifestant leur universalité et brisant les différences subjectives. C'est dans cette confusion entre réalité et invention, entre l'alter et l'ego, que "Les confidences" s'avère être une oeuvre puissante et ensorcelanteAuguste Schuliar in Libération, 2019
Dans cette liberté qui résonne de vérité, elle trouve sa place de romancière, d'auteure de théâtre, d'héritière de secrets. Un livre puissant, intime, universel et inspiréChristine Ferniot in Télérama
Du lycéen romantique qui se demande s'il a du charme à cette jolie femme souffrant pour toujours de la légère moustache qui ombrait sa lèvre, du type fantasmant sur les majorettes à ce père gaga de ses jumeaux mais -écrasé par les responsabilités - rêvant de les perdre en forêt, on jubile, passant non-stop du sourire à l'émotion.Gilles Chenaille in Marie-Claire